• * Un mot du Président Georges Aillaud

    La Corderie "site archéologique majeur"

    Nos félicitations à Rudy Ricciotti pour sa prise de position sensible et pénétrée du genius loci !

    (cf article de David Coquille dans "La Marseillaise" du samedi 9 et dimanche 10 septembre 2017)

     

                             Article de David Coquille concernant Rudy Ricciotti

     


  • Commentaires

    1
    jacqueline
    Mardi 26 Septembre à 12:47

    Ce serait, pourtant, plus joli un bel immeuble que ces tags, ces affiches et papier à tout vent, ce mur en pierres minables ; ce boulevard se dégrade  rapidement ; et ce n'est pas ce combat stupide qui donne une image convenable de Marseille; on a envie de fuir quand on se trouve dans ce boulevard actuellement

    Je pense que les défenseurs de cette cause n'habitent pas là ; c'est minable depuis des années 

    Mais les prétendus défenseurs de Marseille aiment la saleté et les tags  ; j'ai adressé à des amis des photos de cette horreur actuelle ; ils pensaient que c'était une zone de non droit 

    Vivement une belle construction moderne qui donnerait une image de Marseille un peu propre pour une fois 

    Il y a vraiment d'autres combats à mener pour cette ville que cette bataille stérile ; moi j'ai honte de passer au Boulevard de la Corderie tellement  c'est laid actuellement

    2
    jacqueline
    Mardi 26 Septembre à 14:04

    Préservons les m2 dont avait parlé Madame la Ministre ; cela suffit

    Comme dit Monsieur le Maire, en fait, ces  défenseurs ne veulent pas d'immeubles

    Marseille est remplie de vestiges et si on avait fouillé en son temps sous les immeubles et villas où haibtent les opposants, on aurait trouvé des vestiges

    Ils n'auraient pu avoir leur logement construit de ce fait 

    Mais si enfin, Marseille arrivait à allier traditions, patrimoine, culture et modernité on ferait vraiment des progrès !! C'est un combat d'arrière garde : préservons les m2 et améliorons ce boulevard grace à un bel immeuble

    Heureusement que ce ne fut pas le même combat sous le MUCEM, ou le Palais Longchamp, ou l'Opéra ou la Maison Diamantée ou tous les batiments de Marseille ; sinon, la ville n'existerait pas

    Les immeubles d'aujourdhui sont le patrimoine de demain ; et si on ne modernise pas notre ville, ne nous plaignons pas qu'elle vieillisse, s'appauvrisse, se salisse 

    Les amoureux des vieilles pierres ont le musée d'histoire de Marseille et le jardin des vestiges ; qu'ils gardent leur énergie pour faire connaître ces lieux davantage 

    Cela mettrait Marseille en valeur pour une fois au lieu de palabrer non stop sur des futurs projets

    J'aime les vieilles pierres, mais il vient un moment où on doit vivre avec son temps ; et penser aussi aux ouvriers du batiment qui auraient du travail avec ce chantier 

     

     

    3
    Christian GUILLAUME
    Jeudi 5 Octobre à 22:53

    Jacqueline, vous vous trompez complètement quand vous affirmez  que "Marseille est remplie de vestiges et si on avait fouillé en son temps sous les immeubles et villas où habitent les opposants, on aurait trouvé des vestiges. Ils n'auraient pas pu avoir leur logement construit de ce fait".

    En effet, la zone où l'on risque de trouver des vestiges gréco-romains est minuscule en regard de la superficie totale de Marseille.  Et même dans l'arrondissement concerné, les habitants  qui s'opposent au massacre de ce patrimoine son loin d'habiter tous sur l'emplacement de Massalia-Massilia !

    Mieux encore, contrairement à ce que vous croyez, les opposants au massacre n'habitent pas tous le 7e arrondissement. En ce qui me concerne j'habite dans le sud du 8e, et je connais d'autres défenseurs qui résident dans d'autres arrondissements. Eh oui, chère madame, cette défense concerne tous les Marseillais qui tiennent à préserver le peu de patrimoine antique qui subsiste de la plus ancienne ville de France.

    D'autre part :

    1. La "politique de logement" invoquée par la municipalité n'est pas recevable quand on regarde simplement la carte, et quand on voit le nombre de friches industrielles et terrains vagues au nord de la Canebière ; mais là, évidemment, les opérations immobilières sont moins profitables que dans les quartiers très recherchés par de la clientèle aisée.

    4. L'immeuble en projet lâchera plus de 200 voitures supplémentaires dans un quartier déjà encombré, dépourvu de grandes avenues ; c'est un non-sens absolu en matière d'urbanisme

    4
    jacqueline
    Lundi 9 Octobre à 15:55

    En parlant du Nord de la Canebière, il y a eu pendant plus de dix ans des opposants au projet Chanterelle

    qui préféraient un mur minable, des dealers et des vols sur le terrain  en friche (puisque les friches vous intéressent) plutôt qu'un immeuble moderne . Et surtout ils voulaient préserver leur vue depuis leurs immeubles  !! 

    Vous l'allez pas me dire que le 1er arrondissement fait partie des quartiers huppés de Marseille ; vous voyez, on construit aussi au nord de la Canebière et c'est tant mieux bien évidemment

    En effet, d'après votre théorie, éloignons la clientèle aisée de cette ville: le résultat c'est que les commerces ferment les uns après les autres à Marseille (regardez le dernier exemple des Docks!) Les gens quittent Marseille les uns après les autres, seuls les touristes s'extasient devant notre ville magnifique en effet vue du Mucem

    En fait, Marseille est une ville où on ne peut rien faire. Prenons exemple sur Bordeaux, Nantes et des tas d'autres lieux plaisants où on concilie passé et présent et futur aussi !!

    Madame la Ministre de la Culture a tout à fait compris le problème

    Si on ne veut pas de voiture dans le centre ville, ce que j'approuve totalement, faisons comme à Londres ou à Florence ; à mon avis les habitants de Marseille ne seront pas tout à fait d'accord quant on voit qu'ils prennent la voiture pour faire 500 mètres de trajet pour certains 

    Et n'oublions pas non plus que pendant des annéesans les joueurs de boules de la Corderie ont voulu  garder leur terrain ; j'en  connais plusieurs qui se moquent royalement des vieilles pierres ; sans doute, beaucoup plus que moi qui suis très concernée (mais celà a dû vous échapper) par le patrimoine des villes

    Enfin, seront protégés les m2 carrés prévus et c'est très bien

     

    A bientôt pour échanger à nouveau

     

     

     

     

    5
    jacqueline
    Lundi 9 Octobre à 18:52

    voir message ci dessus

    6
    jacqueline
    Mardi 10 Octobre à 17:38

    J'ai relu votre réponse avec la plus grande attention 

    En effet, c'est bien ce que je vous disais ; relisez mes premiers messages : les défenseurs n'habitent pas ce boulevard (sauf les joueurs de boules il y a des années quand le projet a été lancé) ; il est hideux actuellement ; vous habitez le 8ème : vous qui parlez de quartier huppé  vous y étes ; donc ce spectacle minable de ce boulevard ne vous gêne pas ; vous n'y vivez pas, vous le dites vous même 

    Si la clientèle aisée vous gêne, rien ne vous empêche de venir vivre dans le 14, 15 ou 16 ème arrondissement

    Si un jour vous êtes amené à vendre votre maison ou votre villa, vous serez content de savoir que le prix du mètre carré n'est pas le même que du côté Nord de la Canebière 

    Mais le problème actuel est uniquement la sauvegarde des m2 qui est  annoncée par Madame la Ministre

    Je tiens à vous indiquer que je ne suis absolument pas concernée par la politique, mais uniquement par l'amour de ma ville 

    Enfin on va changer les vitres du Musée d'Histoire de Marseille qui est un musée absolument passionnant sur l'histoire passée de notre ville ; faisons une promotion sur ce musée que beaucoup de Marseillais ne connaissent pas

    Voilà une action intéressante auprès des instances de haut niveau

     

     

     

     

      • Christian GUILLAUME
        Mercredi 11 Octobre à 00:11

          Bonjour. Nous ne parlons pas de la même chose. Vous n'avez pas compris que je puisse résider dans un autre arrondissement que celui de la carrière grecque, et la défendre, aux côtés de nombreux résidents du 7e. C'est tout simplement, voyez-vous, parce que ce vestige d'un patrimoine antique presque entièrement détruit (comparez Marseille à Arles, Orange, Vaison, Nîmes, St-Rémy !) est l'affaire de tous les Marseillais qui ne se laissent pas berner par des appétits immobiliers illégitimes.

    7
    jacqueline
    Mercredi 11 Octobre à 13:59

    Mais oui, j'ai tout à fait compris ce que vous dites ; mais je pense toujours que les mètres carrés évoqués par la ministre sont suffisants ;  il ne s'agit pas de renier le passé ou de l'auculter ;  vous n'allez pas comparer la carrière de la Corderie avec les monuments des villes que vous évoquez... Cette carrière amuse nombre de visiteurs qui en effet ne trouve pas de comparaison avec les autres villes de Provence que vous citez ; ou même avec d'autres villes comme Tarragone par exemple.... 

    Le patrimoine grec ou romain de Marseille est moins important qu'ailleurs ; on le sait bien ; c'est ainsi et Marseille peut se trouver d'autres atouts 

    Beaucoup de villes ont concilié passé et présent sans faire de fixation comme ici ; Marseille stagne en se focalisant sur cette carrière  ; les érudits connaissent l'histoire et le passé de Marseille ; et les autres s'en foutent

    Je pense qu'il y a aussi des appétits immobiliers dans les villes que vous citez, sans doute plus importants  qu'à Marseille (voir Saint Rémy) ; et enfin si Marseille accueille une population aisée, ce sera tant mieux pour les commerçants et pour notre industrie moribonde 

    Gardons les m2 carrés prévus et protégeons les en effet ; et améliorons ce quartier qui sera aussi l'histoire de demain  avec un bel immeuble ; je vous le redis, ce n'est pas grave pour moi qui suis très agée, Marseille se meurt à petit feu de son immobilisme et des ses combats d'un autre temps

    Codialement

     

     

     

     

     

      • Christian GUILLAUME
        Mercredi 11 Octobre à 18:32


        Excusez-moi, mais vous n'êtes pas au courant (comme, semble-t-il, les opposants de bonne foi à la préservation de la totalité du site).

        L’ « immobilisme » dont vous vous plaignez n’est pas là où vous croyez ! Il est dans la construction de cet immeuble !

        En effet, ce dont Marseille a besoin pour retrouver de la prospérité, ce n'est absolument pas d'appartements de luxe comme celui qui vous plaît, car cela crée zéro emploi. Cela ne crée que des bénéfices faciles pour quelques-uns.Ce dont Marseille a besoin, c'est de SE REINDUSTRIALISER après la disparition de l'huilerie-savonnerie, des Aciéries du Nord, d'une partie de la réparation navale, etc. etc. Se réindustrialiser avec de l'industrie moderne non polluante.

        C'est cela qui crée les emplois dont Marseille a tant besoin !

         

        Et cette modernisation n'empêche pas de préserver d'appétits immobiliers stériles à tous points de vue, le peu qui reste du patrimoine antique gréco-romain massacré. Et pour l'image internationale de Marseille, contrairement à ce que vous croyez l'immeuble de la Corderie ne donnera pas une image de modernité, mais de MAUVAISE GESTION.

         

        Cordialement.

         

         

    8
    jacqueline
    Jeudi 12 Octobre à 11:26

    Tout à fait d'accord avec vous cari l'industrialisation  n'existe plus ; mais cela a arrangé beaucoup de gens de faire fermer les usines et d'acheter les produits venant de l'étranger où on paye très très mal la main d'oeuvre ; toujours le profit en effet et puisqu'il il n'y a plus d'industries, donnons de l'emploi d'une autre manière aux gens . 

    Et arrêtons de critiquer le luxe : regardez la reconversion partielle de la Ciotat ; ce fut affreux pour les ouvriers des chantiers navals, mais les habitants de la ville ont su attirer une clientèle, même si tout n'est pas parfait ; heureusement qu'il y a eu certains investissements privés !!

    J'ignorais que le fait de construire des immeubles ne donnaient pas de salaires aux ouvriers du bâtiment 

    Et je ne suis pas du tout immobiliste , je pense que nous avons besoin d'un monde qui donne du travail  et que clientèle aisée ou pas, il faut loger les gens

    Marseille s'appauvrit non stop je le répète, et si quelques célébrités sont venues s'installer à Marseille, ce fut bien dans les quartiers huppés. Elles ont contribué à dire que Marseille leur semble une ville agréable..

    Elles ont en effet choisi des quartiers où sont des beaux immeubles et non pas des friches ou des grandes cités

    Je pense que les personnes qui sont du même avis que  moi ne sont pas du tout IMMOBILISTES. Elles font partie des nombreuses associations pour relever Marseille et ne pensent en effet pas du tout que cette carrière  donnera du travail aux Marseillais (cela semble vous tenir à coeur), comme moi qui constate le taux de chomage très important dans cette cité

    Mettons toute notre énergie aux services du travail à donner aux Marseillais ; à mon âge je n'en ai plus besoin mais je pense aux jeunes qui ont un avenir ; et comme nous n'allons pas faire revenir les savonneries ou les dattes MICASAR, essayons de trouver quelque chose qui genère de l'emploi !!

    Cordialement à nouveau

     

     

    9
    Christian GUILLAUME
    Jeudi 12 Octobre à 11:42

    La construction de l'immeuble sur le site archéologique de la Corderie fournira quelques emplois temporaires, ensuite plus rien.

    C'est la réindustrialisation de Marseille, plus que la spéculation immobilière, qui créera des emplois pérennes ; et si vous m'avez bien lu, je ne préconise absolument pas le retour à la savonnerie et autres, mais le développement d'industries modernes non polluantes, dont le Technopôle est un embryon.

    Concernant l'image de Marseille ébréchée par cette affaire scandaleuse d'immeuble sur un site archéologique, lisez et écoutez donc ce qu'en disent les médias français et des médias étrangers ; ça et les boues rouges de l'usine de Gardanne dans le Parc National des Calanques, c'est un vrai triomphe pour l'image de Marseille.

    Cordialement.

    10
    Christian GUILLAUME
    Jeudi 12 Octobre à 15:50

    Précision complémentaire : bel exemple de ce qu'il faudrait développer à Marseille au lieu de se vautrer dans la rente immobilière, cette entité du Technopôle de Château-Gombert fait 50% de son chiffre d'affaires à l'export :

    http://technopole-marseille.com/fr/pole-de-competitivite-imageriephotonique

    L'immeuble massacreur prévu sur le site archéologique de la Corderie fera rentrer combien d'argent à l'export dans les caisses de la France ? alors que la balance commerciale de la France est lourdement déficitaire.

    L'immobilisme, chère Jacqueline, n'est vraiment pas là où vous croyez le voir. L'immobilisme, c'est la rente immobilière.

    11
    jacqueline
    Vendredi 13 Octobre à 14:29

    Sans doute ne connaissez vous pas le secteur du batiment : les emplois du BTP ne sont pas tous  temporaires : loin sans faut, vous avez des ouvriers ou employés ou cadres qui restent toute leur carrière dans la même entreprise et qui ne s'en plaignent pas de pouvoir connaître un peu de sécurité professionnelle dans ce monde actuel ; et il vaut mieux peu d'emplois que pas d'emploi du tout de toutes façons

    Quant au déficit commercial de la France, la désindustrialisation de la France a été le fait de tous : les gens ont préféré acheter "étranger" ; c'était moins cher ; ils ne se rendaient pas compte qu'ils aillaient mettre des millions de travailleurs au chomage et qu'ils ne feraient aucune économie, car dans leurs impots, ils paieraient pour les cotisations de ces chomeurs ; cela dure depuis plus de 30 ans 

    Toujours des calculs à court terme qui ont été faits 

    Quel rapport entre les boues rouges de Gardanne et un immeuble d'habitation ? Je ne vous ai jamais dit que la pollution de la mer me convenait

    Et je ne vois non plus aucun rapport entre la balance commerciale de la France et la Corderie ?

    Je connais parfaitement ce site du Technopole dont vous parlez ; évoluons vers les nouvelles technologies en effet ; je ne dis rien d'autre

    Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas d'industrie nouvelles non polluantes dans notre pays

    Mais si nous n'arrivons pas à en avoir, maintenons au moins le peu d'emplois qui nous restent

    La rente immobilière est pour vous l'immobilisme ? Pourtant, chacun est bien content de savoir que son appartement ou sa villa prend de la valeur ; et si cela ne leur convient pas, on ne les empêche pas d'aller vivre dans une hutte; nous faisons tous à notre petite ou grande échelle de la rente et du profit immobiliers ; celui qui ne veut pas de rente immobilière peut toujours donner son bien immobilier à Emmaus ; il fera du bien aux autres

    Peut être que celà serait bien au fait : construire un petit immeuble pour Emmaus à la Corderie à côté des Mètres carrés préservés : au moins on ferait une action utile : la cohabitation du passé et la condition précaire de notre siècle : vaste sujet d'échanges !! Est-ce que cela contenterait les habitants du quartier qu'une bonne action soit réalisée, à côté de la protection des 600 M2 antiques ?

    Je conclurai en disant que la réindustrialisation de Marseille est en effet ll'affaire de tous : mais peu d'énergies s'y attèlent et pourtant c'est l'avenir de notre jeunesse

    Je pense que notre échange fut fructueux bien que nos opinions aient divergé

    Ce fut enrichissant pour moi et j'espère pour vous aussi

    Nous pourrons échanger à nouveau quand l'avenir industriel de Marseille sera plus rose, si cela arrive .....

    Et courage pour votre combat 

     

     

     

     

     

     

     

     

    12
    benoit
    Lundi 16 Octobre à 20:15

    Je viens de lire avec un vif interêt vos échanges ; je pense que les défenseurs de la carrière du boulevard de la Corderie à Marseille devraient s'inspirer de notre exemple (Saint Romain du Gal); vestiges dans les musées et bâtiments  neufs construits ; personne ne fait un caca nerveux comme chez vous

    Le passé et le présent doivent cohabiter et l'un ne doit pas se substituer à l'autre  

    Cela me semble bien dépassé, ce maintien sans concessions ; heureusement dans ma ville, à Saint Romain en Gal (dans les Rhône pour ceux qui l'ignorent) nous avons été moins obtus qu'à Marseille

    Et j'ai bien rigolé quand j'ai vu les ordures qui trainaient dans plusieurs quartiers de votre ville : volilà un combat qui nécessite toutes vos énergies 

    Rendez vous dans mon musée; il est  passionnant et vous découvrirez (du moins je l'espère) toutes nos merveilles

     

    Benoit

     

     

     

     

     

     

     

     

      • Christian GUILLAUME
        Mardi 17 Octobre à 00:34

        Bonjour Benoît, excusez-moi mais je crains que votre intervention reflète une absence complète de connaissance du dossier, d'où résulte une comparaison sans objet.

         

        1. Votre immeuble de St-Romain en Gal va-t-il rajouter 200 voitures (minimum) dans un  quartier déjà encombré, dépourvu de voies larges ?

         

        2. Est-il un immeuble de luxe dans une commune qui manque de logements pour budgets modestes ?

         

        3. La sympathique commune de St-Romain en Gal est-elle la plus ancienne ville de France, grecque + romaine, qui par un vandalisme de dirigeants jusqu'à 2017 inclus n'a plus un  seul temple grec, plus u seul temple romain, plus de théâtre antique, etc. etc. Avec un fort groupe d'habitants qui veulent faire cesser le massacre ?

         

        Voyez, vous êtes bien dans un cas type où "comparaison n'est pas raison".

         

        Cordialement,

        CG.

    13
    benoit
    Mardi 17 Octobre à 10:31

    Bonjour,

    Je suis au courant du dossier de votre ville étant professeur d'histoire géographie à Lyon, quoi que vous puissiez penser de mon ignorance et inculture ; et je connais tout à fait l'histoire de Marseille et ses 2600 ans d'histoire

    J'ai eu l'occasion de venir voir votre site au mois de Juin et de suivre depuis des mois toutes vos tribulations

    Vous semblez dire que les dirigeants de votre ville, depuis des dizaines d'années, seraient moins compétents que ceux d'Orange par exemple, ville que vous citez ? Mais alors changez de dirigeants à la tête de votre ville !!! Ce ne semble pas être le choix des Marseillais qui mettent à la tête de leur municipalité toujours les mêmes personnes

    Quant aux logements modestes que vous évoquez, ils pourraient être construits par exemple dans un quartier magnifique qu'un ami marseillais m'a fait découvrir : vers la Madrague de Montredon, où se trouvent des usines désaffectées ; mais il parait que ce quartier se trouverait dans le Parc National des Calanques

    Si vous ne pouvez pas construire dans ces quartiers là, il reste vos "quartiers nord", mais vous ne pourrez pas parler de mixité sociale et Marseille restera encore une ville de misère

    Vous avez vu qu'elle arrive 20ème et dernière de la liste des villes où il fait bon vivre dans un classement édité ce matin : peu de logements et pas de travail d'aprés les interrogés

    Je pense que c'est un défi que les Marseillais devraient relever : le renouveau de leur ville bien tristounette 

     

     

     

    14
    Christian GUILLAUME
    Mardi 17 Octobre à 13:09

    Bonjour, même un professeur d'histoire-géographie peut avoir besoin d'un complément de documentation.

    * La friche industrielle Legré-Mante que vous citez, a un sol lourdement pollué et encroûté sur 8 mètres de profondeur, y creuser des fondations serait extrêmement difficile par envol de poussières hautement toxiques sur un site classé 3 sur 4 pour la fréquence et la force des vents.. Or un projet fou de plus de 200 logements est soutenu par la municipalité qui a accordé pas moins de 8 permis de construire successifs au fur et à mesure que les habitants gagnaient des procès contre le promoteur, alors que ces logements, eux aussi de luxe évidemment et très rémunérateurs ! amèneraient 400 voitures de plus dans un quartier en impasse, à voies étroites, souvent embouteillé.

    *la friche industrielle de l'Escalette qui, heureusement, est dans le périmètre du Parc National des Calanques, est également très polluée, au point que la municipalité s'est vu obligée d'apposer des interdictions locales de baignade et de pêche vu l'importance des écoulements polluants dans la mer à chaque pluie. Bizarrement, les écriteaux sont arrachés chaque fois que la municipalité les remplace. Ce site fait lui aussi l'objet de convoitises immobilières, jusqu'à présent stoppées par l'action militante avec le soutien du Parc.

    Dans ces deux cas, la solution saine n'est absolument pas le profit immobilier, mais le confinement sous une dalle de béton qui serait ensuite végétalisée et transformée en jardin public, ou sous trois mètres de sol sain.

    Cordialement,

    CG.

    15
    benoit
    Mercredi 18 Octobre à 17:22

    Bonsoir,

    Nous connaissons parfaitement le problème de L'usine LEGRE MANTE à Lyon mes collègues et moi,  qui nous penchons sur tous les problèmes de pollution en France ; il parait m'a dit un collègue marseillais que vous ne devriez pas vous baigner dans une calanque qui s'appelle Samena et qui est très polluée aussi, parait il ; mais finalement il parait que cela arrange les gens du secteur de ne pas dire que le sol est pollué et que les Marseillais pendant des générations ont été satisfaits de s'extasier devant le paysage

    Nous constatons que Marseille est vraiment différente des autres villes ; on ne peut jamais rien y faire 

    Nous pensons que si la voiture vous indispose tant, c 'est que vous ne l'utilisez pas ou vous vous déplacez sans doute en vélo ; le vélo est loin d'être un mode de transport évident chez vous car "toutes les rues montent ou descendent", comme il m'a été dit ; et je l'ai constaté 

    Mais vous savez les personnes âgées ont besoin d'une voiture et si la voiture électrique prime un jour, il faudra bien penser aux enfants qui travailleront pour extraire les piles et en crèveront...

    Rien n'est parfait 

    Vous avez parlé d'industries non polluantes avec un correspondant antérieur qui évoquait La Ciotat : vous savez les bateaux de luxe actuels qui y sont construits ne contiennent pas d'amiante, ce ne fut pas le cas du temps des Chantiers Navals ; le luxe a du bon, mais bien évidemment il ne faut pas pour autant oublier les populations défavorisées comme c'est le cas dans de nombreuses villes et il ne faut pas négliger les industries innovantes 

    Concilions notre histoire et notre futur

    Nous avons du mal à comprendre cette opposition que vous manifestez sans cesse pour que votre ville soit une ville où des gens argentés ne puissent pas vivre ....et votre évocation permanente de secteurs rémunérateurs...

    Sans doute habitez vous un quartier où le mètre carré ne vaut pas grand chose puisque les secteurs rémunérateurs vous gênent tant ; si ce n'est pas le cas, je ne comprends pas cette obstination à refuser les populations aisées consommatrices et qui travaillent

    J''ai la chance d'être en vacances à la fin de la semaine et je vais me rendre sur un chantier à Baratier, sur lequel un autre professeur d'histoire géo avait travaillé il y a quelques années

    Cordialement 

    16
    Julien
    Lundi 13 Novembre à 20:41

    Bonsoir,

    Etant membre du Comité du Vieux Marseille, c'est avec un vif intérêt que j'ai entendu lors d'une dernière conférence que les instances du Comité ne s'opposaient pas à la construction de l'immeuble de la corderie, c'est tant mieux bien évidemment ; sans doute les opposants ne comprennent rien à l'avenir de Marseille qui'ils prétendent aimer dans sa misère récurrente ; toutes les villes ont concilié le siècles passés et l'avenir sauf Marseille. Et vous faites partie de ceux là : l'obstruction 

    Et maintenant j'entends le défenseur de la carrière, Stéphane Bern, qui veut faire payer l'entrée des cathédrales  ; vous devriez lui demander aussi s'il veut faire payer l'entrée de la carrière de la Corderie que vous défendez  : on peut espérer que vous êtes contre, sinon vous allez encore nous parler de cet esprit mercantile des entreprises de BTP : l'argent semble vraiment pour déranger  ; peut être vivez vous dans une villa ou un appartement construit grâce à vos soins sans intervention d'une entreprise de BTP et tant mieux pour vous si vous êtes un travailleur manuel,  ce qui m étonnerait , quand on lit vos théories : si on n'avait pas de constructions sur Marseille, on éviterait ainsi de faire travailler des ouvriers : ce qui semble vraiment être un problème pour vous de faire travailler le secteur du bâtiment, sauf dans les quartiers  pauvres où vous ne vivez pas;

    Sans doute étiez vous aussi contre l'hotel Intercontinental qui montrait la misère des pauvres bougres hospitalisés à l'hotel dieu

    Drôle de goût de toujours vouloir s'opposer aux belles constructions modernes 

    J'ai lu dans vos précédents mails que vous vous insurgez contre une prétendue plue value immobilière et vous habitez dans le quartier le plus huppé de Marseille

    Arrêtez de donner des leçons d'histoire sur le passé de Marseille et laissez enfin se développer cette ville, arrêtez de vouloir que Marseille soit une ville de misère 

    Préservons  déjà les mètres carres retenus et allons un peu vers l'avenir, ne soyons pas sans cesse des rétrogrades

    J'espère que Benoit a fait un bon séjour dans les Hautes Alpes à côté d Embrun 

     

     

    17
    Christian GUILLAUME
    Lundi 13 Novembre à 23:33

    L'argument sommaire du développement économique de Marseille grâce à des appartements de luxe serait risible s'il n'était aussi nuisible. Tout le monde peut, en effet, constater le nombre impressionnant d'emplois ainsi créé. Allez donc voir ce qui fait la prospérité économique de Toulouse et de la métropole lyonnaise !

    Le président Macron fera œuvre de salubrité publique s'il continue d'alourdir la taxation de la fortune immobilière, argent qui contribue extrêmement peu au dynamisme économique.

    En outre, cette ville est déjà suffisamment coupée en deux socialement entre le Nord et le Sud, sans en rajouter par l'exclusion des petites classes moyennes et petits budgets  d'un nombre croissant de quartiers de la partie Sud.

    Quant à la protection du patrimoine, le peu qui subsiste du site archéologique grec de la Corderie  sera écrasé visuellement par le grand immeuble. Comme est écrasé visuellement par le Centre Bourse le misérable petit reste du port antique, péniblement sauvé de la voracité immobilière en 1967-68. Comme est écrasé visuellement par de grands immeubles le pauvre petit vestige du théâtre antique.

    Aux aveugles éblouis par l'argent, est-il possible de faire comprendre que si le patrimoine gréco-romain de Massalia-Massilia n'avait pas été massacré jusqu'en 2017, notre ville posséderait un patrimoine supérieur aux patrimoines uniquement romains à  d'Arles, Vaison, St-Rémy, Orange, Nîmes, qui en tirent des recettes considérables.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :